Confinement, Réseaux Sociaux... et bad buzz !

Ces 2 mois de confinement ont été pour beaucoup synonyme d’arrêt ou de ralentissement. Pour d'autres, cela a engendré une activité accrue en terme de communication. D'ailleurs, savez-vous qu'ont en commun Coca-Cola, Kylie Jenner (demi-soeur de Kim kardashian), Pharrell Williams ou encore Madona ? Ils ont chacun communiqué pendant le confinement... et ont dû s'en mordre les doigts !

Pour pallier la restriction de sorties durant ce confinement, nombreux sont ceux qui ont cherché à s’occuper. L’usage des outils de communication numérique (Facebook, Instagram, TikTok, Zoom, LinkedIn, Twitter, WhatsApp, YouTube, Pinterest) a explosé pendant ces deux mois. En effet, ces médias ont permis de maintenir un lien social pendant cette période. Les réseaux professionnels ont également eu une place à jouer pour faciliter la continuité de l’activité professionnelle, notamment avec les visioconférences.

Pour notre part, au Cabinet ACE, nous avons repris nos activités à 100% et nous souhaitions partager notre vision de la communication durant cette période, histoire de souligner le "bien"... et le "moins bien".

L'usage des réseaux sociaux a explosé

Les réseaux sociaux sont devenus pour certains, la première occupation du confinement :

  • 55% des français ont déclaré difficile de vivre sans les réseaux,
  • 22% l’ont considéré comme inenvisageable.

On constate une utilisation accrue des réseaux sociaux de 54% pour les personnes de 50 à 64 ans. Cette tendance suit pour nos ainés de 65 ans et plus avec 44%. Près de la moitié des français (54%) s’y sont rendus afin de garder un lien avec famille et amis, et prendre des nouvelles des proches.

De surcroît, près d’un tiers se sont réunis virtuellement avec leurs amis et leur famille et 14% ont tenté de se maintenir en forme en faisant du sport via les réseaux sociaux.

Plus globalement, on constate que le temps passé sur son téléphone a été multiplié par 2 ou par 3. Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a déclaré que le trafic de Facebook, d’Instagram et même de WhatsApp a explosé ces dernières semaines. Le nombre de messages envoyés sur ces plateformes a doublédépassant même le pic annuel du nouvel an !

De plus, les instagrameurs déclarent avoir eu plus de visibilité sur leurs publications et leurs comptes. Certains ont profité de la tendance pour se lancer dans des lives, seul ou à plusieurs.

Mention spéciale pour TikTok qui a enregistré un nouveau record avec plus de 2 milliards de téléchargements dans le monde.

Les réseaux professionnels ont une place à jouer

Les réseaux professionnels ont été également davantage utilisés durant le confinement. En effet, ils ont permis pour 33% des français de conserver un lien avec ses contacts professionnels. Certains (24%) ont planifié des réunions virtuelles, ou encore pour 23% cela a permis d’organiser son travail avec ses collègues.

Se tenir informé de l’activité de son secteur ou de son entreprise (25%) ou communiquer soi-même sur son activité ou celle de son entreprise (20%) ont été des raisons de se connecter sur les réseaux professionnels durant cette crise.

Le nombre d’appels via Teams a bondi de 1000%, et le 31 Mars, 2,7 milliards de minutes passées en réunion ont été comptabilisés.

Le confinement a également profité pour Zoom, puisque la plateforme a dépassé les 200 millions de participants en Mars (contre 10 millions en Décembre)

Pour notre part, l’ensemble de nos articles sur le site du Cabinet ACE ont bénéficié d’une très grande visibilité pendant le confinement, avec une augmentation du trafic de 77% sur le mois de Mars et d’Avril. Sans aucune communication nouvelle de notre part, car la communication de crise est à manipuler avec précautions.

La communication pendant le confinement : un art difficile

Les influenceurs et les personnalités, ces pros de la communication du web, ont tenté de communiquer, pour le meilleur et la plupart du temps pour le pire.

L’instagrameur Adrien Laurent (adlaurent_fits) a lui aussi fait parler de lui sur ce média. Ses lives ont été très controversés, voire largement critiqués car ils mettaient en scène des femmes qui dansaient – parfois de façon provocatrice. Les internautes ont jugé le contenu déplacé au vu de sa communauté considérée trop jeune. Aujourd’hui, son précédent compte Instagram a été supprimé.

Twist ad laurent confinement
Kylie Jenner confinement

Kylie Jenner qui publie une photo d’elle sur Instagram avec comme légende : « Bored in the house and i’m in the house bored » (je m'ennuie dans la maison, et je suis dans une maison ennuyeuse). Difficile à entendre lorsqu’on sait que sa maison fait 1400 mètres carrés. Ce type de communication pouvait être perçue au mieux comme provocante, au pire comme méprisante.

Suite à cette publication, elle a reçu de nombreux commentaires, certains sarcastiques, par exemple : "n'est-ce pas tout le monde ?", "comment es-tu ennuyée quand tu as tout ce que tu veux", ou encore "tu es si ennuyée, tu as une nouvelle maison"

Twist Kylie Jenner confinement
Twist Kylie Jenner confinement
Twist Kylie Jenner confinement

Bien plus gênant comme bad buzz, Pharrel Wiliams a lui aussi décidé de venir en aide au personnel soignant en demandant à ses fans de leur faire des dons. C’est une communication bien intentionnée, mais délicate lorsqu’on sait que sa fortune est estimée à 145 millions d’euros… Même ce type de communication « bienfaisante » s’est retournée contre lui. Les twittos n'ont pas aimé cette requête, et se sont enflammés : "tu as des millions, donne toi même", "où est ton argent", ou bien "tu as plus de 150 millions, donne ton argent".

 

Certaines marques commerciales ont voulu également profiter de l’occasion pour communiquer et se mettre en avant. Par exemple, le groupe Coca-Cola a décidé de suspendre toutes ses campagnes publicitaires et de consacrer ce budget de 120 millions d’euros pour aider les populations touchées par le Covid-19. L’ironie : la marque a tout de même fait une publication Twitter pour cette initiative ! Ce qui a été mal reçu par la communauté des twittos.

Twitt Cocacola confinement
Twitt Cocacola confinement

D'autres personnalités ont également fait les frais de déversement de colère sur les réseaux : Madonna avec son bain de pétale de rose, ou Jennifer Lopez vivant sa pire vie dans son grand jardin.

 

Conclusion :

  1. La Communication de crise ne s'improvise pas
  2. Les internautes étaient à cran et déversaient très facilement leur agressivité sur les communicants via les réseaux sociaux
  3. Il valait mieux appliquer l’adage : « le silence est d’or » et éviter toute récup commerciale de la situation
  4. Maintenant que le confinement est fini, il est temps de refaire parler de soi !
Article Roxane cabinet ace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top