5 pistes du Conseil du Numérique pour la #TransitionNumérique des PME

Un rapport est passé plutôt inaperçu pendant l’été : celui du Conseil National du Numérique, le CNNum. Fin juillet, son président, Mounir Mahjoubi, était l’invité de BFM Business et voici la vidéo de son interview :

[youtube https://youtu.be/niwH0W6tvSA]

 

Qu’est-ce que ce CNNum ? C’est une « commission consultative indépendante, dont les missions ont été redéfinies et étendues par un décret du Président de la République… ». Bon, ok, ça ressemble à une créature d’énarque.

De façon très pragmatique, le Conseil National du Numérique a tout simplement pour mission « de formuler de manière indépendante et de rendre publics des avis et des recommandations sur toute question relative à l’impact du numérique sur la société et sur l’économie. »

Une vidéo fort bien réalisée permet de mieux comprendre ce qu’est cette nouvelle institution à cette adresse.

 

Les TPE et PME sont en retard en matière de #Numérique

Le discours de Mounir Mahjoubi est intéressant, d’autant plus que nous partageons une bonne partie des constats qu’il présente.

Car dixit le président du CNNum, si les grands groupes français sont en avance, au niveau européen, en termes de #Numérique, « les PME sont en retard : nous sommes dans les derniers au niveau européen (en taux de connexion et taux de vente en ligne des PME françaises) ».

Un chiffre-clé : 15,8% des PME vendent en ligne… en comptant celles qui acceptent des commandes par… e-mail !

En Irlande, c’est 31% des PME, et en Allemagne, 24%. De quoi rougir… Et quand on (ré-)apprend que les TPE et PME représentent 48% des emplois en France, il y a de quoi être inquiet.

 

Mounir Mahjoubi évoque trois grands verrous pour expliquer ce retard :

  1. Pour 50% des PME, il est difficile de financer les investissements immatériels en matière de numérique. « le banquier n’a pas ces cases-là dans ses dossiers de prêts ».
  2. Pour 100% des PME, « on est complètement paumés sur l’offre, (sur) qui on doit aller voir pour démarrer ». Les PME n’ont pas les moyens de disposer d’un expert interne en la matière, elles ont besoin de partenaires… Mais l’offre est pléthorique et de qualité très variable ! C’est d’ailleurs l’un de nos chevaux de bataille au sein du Cabinet ACE Services : procéder à l’analyse des besoins de nos clients en matière de #Numérique. Si vous êtes perdu, n’hésitez pas.
  3. Enfin, « le manque de relations entre les entreprises » est problématique : les grandes entreprises n’entraînent pas les TPE et PME dans leur sillage.

 

Mieux vendre… pour gagner en productivité

Pourquoi investir dans la #TransitionNumérique ? Pour mieux vendre. Certes. Mais Mounir Mahjoubi rappelle que ce n’est qu’une première étape, intéressante en soi, mais qui permet surtout de financer des investissements numériques en matière de gains de productivité. Et cela, nous ne pouvons qu’y adhérer, c’est le crédo du Cabinet !

 

Et le président du CNNum présente 5 pistes prioritaires pour développer le Numérique en France :

  1. créer un réseau d’ambassadeurs,
  2. mettre en place une plateforme d’autodiagnostic,
  3. développer des aides financières régionales (et là, la Région des Pays de la Loire est très en avance avec son Chèque Numérique !),
  4. imaginer des mutualisations,
  5. soutenir l’e-internationalisation.

 

Pour notre part, nous accompagnons les Entreprises de Services dans leurs démarches de transformation numérique, afin d’identifier les bons partenaires et les meilleures stratégies. Et si vous êtes en Pays de la Loire, c’est finançable ! Alors n’hésitez pas à nous contacter 😉

 

cabinet conseil salon angers

Posted in Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top